0

Sous-total: 0,00


Votre panier est vide.

Pourquoi j’aime acheter mes vêtements dans les magasins Oxfam (SANS PHOTOS!)

Nov 2, 2017

Bonjour!
Si vous suivez un petit peu mon activité sur Instagram, vous savez certainement que je me tourne vers des alternatives à la mode “classique”. J’entends par-là que j’aimerais acheter des vêtements plus éthiques et/ou non issus d’une nouvelle production. Ça fait donc quelques semaines que je me tourne vers les habits de seconde main… Et quel plaisir!
Je m’éclate depuis que je vais dans les boutiques Oxfam, Les petits riens et autre. Je vous dis tout de suite pourquoi j’adore ça!

Les clients et les vendeurs sont toujours sympas.
Les boutiques comme Oxfam ou Les petits riens vivent de l’aide des bénévoles. Donc à priori, ces personnes sont contentes d’être là et ça fait plaisir! On a vite fait de se tailler une bavette, et c’est vachement chouette.
Il faut dénicher LE vêtement qui te plaira…
Et qui ira juste bien avec la tenue que tu as imaginé avec d’autres pièces de ta garde-robe. J’adore chercher, observer, imaginer et finalement décider si je peux faire quelque chose de la pièce que j’ai entre les mains ou non : “Est-ce que je peux en faire un look pour le blog ou pour Instagram?”.
Quand j’ai le temps, les lundis matins ou les mardis après-midi, j’adore me perdre d’une boutique à l’autre.
Les pièces que j’achète ne sont pas issues d’une nouvelle production.
Et le côté écologique de la chose me fait du bien. Je me dis que sans engendrer de nouvelle production, il est aussi possible de bien s’habiller, et je trouve ça top!
Il y a tellement de nouveaux habits en vente tous les jours, les industries de la mode peuvent bien faire une pause d’un an au point où on en est.
Ça ne coûte pas cher.
C’est très logique étant donné que ce sont des vêtements de seconde main, mais ça fait toujours plaisir au moment de payer. Encore plus quand tu déniches un vêtement qui, à la base doit coûter cher parce que c’est de la marque et qui n’a presque pas été porté (par exemple, aux chaussures ça se voit à la semelle).
L’argent va à l’association.
Les vêtements sont des dons de toutes personnes. Ce qui veut dire que le prix de la pièce va directement dans les salaires et l’aide aux personnes que vise l’association. C’est pas génial ça?
Voilà. Voilà pourquoi j’adore aller dénicher des vêtements chez Oxfam et Les petits riens (et d’autres magasins vintage), en plus il y a plein de boutiques dans Bruxelles et on ne trouve (presque) jamais deux fois la même pièce. C’est le top pour tomber sur des pépites !
Et vous, ça vous arrive d’aller dans des boutiques de seconde main? Que faites-vous concernant la slow fashion?
Bisous, Lydie.

Pin It on Pinterest

Share This